Le moustique-tigre : un cas particulier

Depuis une petite dizaine d'années, le moustique-tigre sévit en France. Si son nom en lui-même est effrayant, il est surtout redouté pour les maladies qu'il transmet. En effet, au contraire des autres variétés de moustiques, il est porteur de la dengue et du chikungunya, deux infections virales initialement d'origine tropicale.

Le moustique-tigre est reconnaissable à ses rayures nettes noires et blanches sur le corps et sur les pattes. Il est également appelé Aedes albopictus (ou moustique du chikungunya, ou moustique de la dengue). Ses ailes sont noires et sans taches. Son allure est un peu gauche, et il est facile à écraser en vol. Il mesure moins d'un centimètre. Le moustique-tigre a été observé pour la première fois en France en 2004 près de Nice. Depuis, il se propage rapidement dans de nombreuses communes de plus en plus éloignées du littoral, et depuis continue sa progression en France.

Dans les régions les plus à risque, outre les produits répulsifs, il est recommandé de suivre certaines règles élémentaires visant à détruire les lieux potentiels de ponte de ces insectes

Si vous soupçonnez la présence d'un moustique-tigre, nous vous conseillons de le capturer, puis d’utiliser le formulaire sur le portail de signalement officiel pour confirmer ou non l’espèce. S’il s’agit effectivement d’un moustique-tigre, ce formulaire permettra de le signaler aux autorités sanitaires.